COMMUNIQUE DE PRESSE
Journée de lancement du projet INdIGO
Développer les engins de pêche de demain pour lutter contre la pollution plastique

Afin de marquer le lancement du projet INdIGO, l’Université de Bretagne Sud (UBS) organise une journée technique le 12 février 2020 à la Faculté Sciences & Science de l’Ingénieur, sur le site de Lorient. Cette conférence ouverte au public permettra aux dix partenaires de cet ambitieux projet de présenter comment ils comptent contribuer à réduire la pollution plastique en mer en développant des engins de pêche innovants et plus respectueux de l’environnement marin.

Selon une étude parue dans Science en 2015, entre 5 et 13 millions de tonnes de matières plastiques aboutissent dans les océans chaque année. Les engins de pêche (filets, casiers…), dont la durée de vie est estimée à plusieurs centaines d’années, représentent 27% de ces déchets marins. Ils sont à l’origine de ce qu’on appelle la pêche fantôme et ont un impact particulièrement néfaste sur les animaux marins.

Pour faire face à ce phénomène, six institutions de recherche (Universités de Bretagne Sud, Plymouth et Portsmouth, IFREMER, CEFAS et SMEL) et quatre partenaires privés (NaturePlast, Filt, IRMA et Marine South East), de part et d’autre de la Manche, ont décidé de collaborer afin réduire la pollution plastique générée par les activités liées à la pêche et à l’aquaculture. Leur objectif commun est de créer de nouveaux filets biodégradables, de favoriser leur adoption par les professionnels et d’améliorer la prévention et la gestion des pollutions générées par les engins.

Le projet INdIGO a obtenu, fin 2019, un financement du programme européen de coopération Interreg France (Manche) Angleterre à hauteur de 2,9 millions d’euros, pour un budget total de 4,2 millions d’euros. La durée du projet s’étend jusqu’en juin 2023. L’UBS est chef de file du projet via son plateau technique ComposiTIC, spécialisé dans la conception de matériau innovant. Le laboratoire Lab-STICC intervient quant à lui pour impliquer les professionnels de la pêche et l’aquaculture et étudier l’appropriation du nouvel engin. Dans le bassin lorientais, l’Institut Régional des Matériaux Avancés (IRMA) et le Laboratoire de Technologie et Biologie Halieutiques (LTBH) de l’IFREMER participent également au projet.

Lors de la journée de lancement du 12 février, les partenaires et d’autres intervenants des secteurs publics et privés seront présents pour aborder les thèmes suivants :

  • Les enjeux environnementaux et sociétaux.
  • Le contexte de la pollution par le plastique et les impacts économiques des déchets marins.
  • Les solutions alternatives comme les solutions pensées à bord, le recyclage des engins de pêche, les plastiques biodégradables, le rôle des individus acteurs des transitions.
  • Les défis industriels face aux nouveaux matériaux.

Informations pratiques : Date : mercredi 12 février 2020, de 8h30 à 17h30 Lieu : Université de Bretagne Sud – Faculté des sciences – Amphi 2 L’événement est gratuit et ouvert au grand public sur inscription. Contact : claire.allanos@univ-ubs.fr ; morgan.deroine@univ-ubs.fr ; Tel. +33 (0)2 97 55 08 70

Communiqué de presse : Lancement du projet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *